Concours québécois en entrepreneuriat de Lanaudière

La FAD Québec était là…

La FAD Québec est fière d’avoir supporté Les jardins du Méandre tout au long de l’année… Voici un des moments heureux de cette collaboration…

Le 8 mai dernier, dans la catégorie Économie sociale, c’est l’entreprise Jardins du Méandre qui a su toucher le jury.

Elle a également remporté le prix du vote du public. Merci à tous les supporteurs de la FAD Québec qui ont voté en ligne… Chaque vote a compté…

 

 


 

Journée champêtre des Jardins du méandre

Le 30 septembre la fondation d’adolescents en difficulté du Québec (FADQuébec) était fière de co-organiser la première journée champêtre des Jardins du méandre malgré le caractère pluvieux de la journée, il y avait tout plein de petits soleils près de nous…

Merci à nos partenaires et donateurs, d’avoir rendu possible la réalisation de cette journée…

 

Les jardins du Méandre

C’est avec grande joie que la Fondation d’adolescents en difficulté du Québec s’unit à l’organisme « Les jardins du Méandre » afin de soutenir et promouvoir des activités éducatives et récréatives pour une clientèle présentant principalement un trouble du spectre autistique (TSA), ou autres handicaps ou difficultés mentales dans un cadre agricole éco-responsable.

Quelques mots sur Les jardins du Méandre :

Les Jardins du méandre sont une réponse au questionnement des promoteurs, Patrick Hamel et Nancy Aubut concernant l’avenir de leur fils autiste âgé de 14 ans en 2009. Les ressources pour accueillir les adolescents et adultes étant très limitées, pour ne pas dire inexistantes après le programme scolaire qui se termine à 21 ans.

Actuellement, les besoins en formation et en activités occupationnelles sont énormes. Le nombre d’élève qui sortira de nos écoles d’ici quatre ans dépassera de beaucoup la capacité du milieu à les recevoir.

Il faut prévoir des alternatives pour supporter les familles afin de maintenir le plus longtemps possible les enfants dans leur milieu naturel, notamment en ce qui concerne le domaine du travail, qui favorisent la participation sociale pleine et entière de ces personnes en leur proposant des rôles sociaux valorisants et des activités occupationnelles variées et stimulantes.

L’argent sera utilisé afin de donner l’opportunité aux adolescents de participer à des activités visant l’apprentissage de l’autonomie fonctionnelle et le développement d’aptitudes sociales ainsi que l’aide nécessaire au développement de compétences transférables pour que la personne soit en mesure d’intégrer le marché du travail.

En plus des loisirs visant simplement le divertissement et le bien-être sous forme de service de garde, répit et camp de jour.

 

Pour en savoir plus… www.jardinsdumeandre.org

Longue-Rive 2012

Projet Longue-Rive 2012

Maison de Jeunes SAC-ADO

 

Rapport du projet communautaire Longue-Rive 2012


Pour une deuxième année consécutive les jeunes de SAC-ADO ont eu la chance d’aller donner un sérieux coup de main à la population de Longue-Rive dans le cadre d’un projet communautaire. Le projet consiste à donner de la main d’œuvre gratuite pendant une semaine pour aider à la survie de ce petit village qui mise beaucoup sur le Festivent (festival qui se tient à la fin du mois d’août) pour faire connaitre leur coin de paradis.

La préparation

Le projet se tenait du 31 juillet 2012 au 6 août 2012 cette année. La préparation fût rapide étant donné que nous savions ce qui nous attendait cette fois-ci. SAC-ADO a pris l’initiative de ne pas faire affaire avec Chantier jeunesse cette année pour plusieurs raisons dont la principale qui était de voir si SAC-ADO serait capable de livrer la marchandise seule.

Le tout a été rendu possible cette année grâce au soutien financier de la Fondation pour Adolescents en Difficulté ( représentée par Isabelle Sergerie) ainsi que le Club Rotary Rive-sud. Les jeunes ont également organisé un Souper Spaghetti qui a été une belle réussite au niveau personnel pour chaque jeune impliqué. Ils ont aussi vendu des barres de chocolat avant de partir.

Dès le départ, les jeunes ont montré beaucoup d’initiative en s’assurant que les tâches et les responsabilités de tous allaient être fixées avant le départ. La chimie dans le groupe n’a pas pris beaucoup de temps à s’installer et les nouveaux ont été à l’écoute de ceux qui avaient eu la chance de vivre l’expérience l’an passé. Les jeunes ont aussi profité de la liberté d’organisation qu’ils n’avaient peut-être pas au même niveau l’an passé.

Les jeunes avaient aussi décidé de se rejoindre à la maison de jeunes pour une nuit avant le jour du départ pour se rassembler et partager sur l’expérience qu’ils allaient vivre et ainsi pouvoir se détacher tranquillement de leur réalité et entrer en mode Longue-Rive. Une belle idée qui a porté ses fruits pour créer un petit cercle fermé entre eux.

Samedi 4 août 2012 : Le départ

Le jour du départ nous avons senti de la fébrilité et de la nervosité chez certains mais un sentiment normal quand nous pensons que pour certains d’entre eux il s’agissait de leur première expérience si loin et surtout sans la présence des parents. Il y a un jeune qui a été malade avant de quitter mais rien de sérieux seulement les nerfs qui se laissaient aller.

Comme l’an passé, les jeunes ont décidés de faire leur premier arrêt au Nouveau Madrid pour le diner. Le voyage était amorcé et le groupe profitait déjà de leur expérience à fond. Nous avons fait quelques arrêts en cours de route et ce qui était bien cette année. Nous n’étions pas pressés dans le temps donc que ce soit pour des arrêts de 10 ou 20 minutes, nous nous sommes laissé guider par l’intérêt des jeunes.

Finalement, l’arrivée à Longue-Rive a provoqué un effet des plus magiques autant avec les nouveaux queceux de l’an passé. Malheureusement, les jeunes ont du rencontrer Yves, le responsable, quelques jours plus tard, car il fêtait le 40ème anniversaire de ses parents. Par contre, cela nous a permis de connaitre une autre personne sympathique (Yannick) qui a promis aux jeunes de leur donner la chance de voir des chevaux.
L’arrivée à l’école à donner le ton à une semaine d’entraide et de travail d’équipe parce que tout le monde à donner la main à la pâte pour le déchargement du camion ainsi que pour l’aménagement du gymnase à leur goût. Les jeunes ont ensuite fait une petite promenade pour connaître les lieux et nous avons mangé un bon spaghetti pour le souper. Il n’y a pas eu de couvre feu mais les jeunes étaient tellement épuisé qu’ils ont tous été se coucher d’eux-mêmes.

Dimanche 5 août 2012

Le premier réveil a été très motivant pour la journée. Les jeunes étaient tous de bon humeur et excités pour la journée. Nous sommes allés faire l’épicerie  a Forestville comme l’an passé. Plus tard, nous avons été étonnés d’apprendre qu’il y avait une épicerie complète à Longue-Rive, car l’an passé nous nous étions fait dire qu’il ne s’y vendait pas de viande. Bref, encore cette année, les jeunes se sont séparés en équipe et le résultat a été très constructif, car les jeunes se sentent encore plus impliqués et aiment avoir des responsabilités. Nous sommes ensuite retournés au gymnase pour décharger l’épicerie et encore une fois le travail d’équipe était à l’honneur. Tous avaient quelques choses à s’occuper. Nous avons ensuite passé la journée à Forestville à la plage. Nous avons pris une marche et certains se sont baigner. La pluie a été de la partie au même moment où  nous avons quitté pour trouver un endroit pour pic-niquer. Un moment ironique mais nous avons finalement décidé avec la pluie qui s’intensifiait qu’il était mieux de retourner au gymnase pour souper. La soirée a été tranquille mais nous sommes quand même allés marcher sur le bord de l’eau pour un pur moment de détente. Les jeunes se sont couchés tôt pour être en forme pour le premier jour de travail et ils allaient enfin avoir la chance de connaitre Yves, le responsable.

Lundi, 6 août 2012

La première journée de travail arrivée, les jeunes étaient tous très motivé de débuter le pourquoi du voyage, c’est-à-dire travailler pour aider à la survie du village. L’arrivée de Yves fut très émotive autant pour celui-ci que pour ceux qui avaient la chance de le revoir cette année. Dedou avait pris l’initiative de lui acheter une caisse de Monster, car il avait dit l’an passé qu’il se souviendrait de SAC-ADO pour  leur préférence pour cette boisson énergisante. Un moment trèes drôle qui a donné le ton à une belle première journée de travail.
La journée  consistait à nettoyer les berges de la mer pour les compétions de bogguey ainsi que pour les terrains de camping. Ils ont aussi préparé la piste pour le décollage des bolides à cerf-volant. Les jeunes ont travaillé comme des déchainées et Yves a reconnu tout de suite l’étique de travail des jeunes de SAC-ADO. Une belle première journée de travail. Les jeunes ont aussi décidé que l’odeur qui restait sur eux après le nettoyage du rivage était celle de la « Merde de Baleine ». Nous l’avons tous bien rit.

En soirée, les moins fatigués d’entre eux ont entrepris une grande marche nocturne qui les a fait visiter deux cimetières et le tour du village au complet. Les jeunes étaient vraiment épuisés à la fin. Ils ont grandement apprécié surtout la visite des cimetières, car plusieurs d’entre eux n’avaient jamais vécu cette expérience de nuit.

Mardi, 7 août 2012

Mardi matin malgré le peu d’heures de sommeil de certains du groupe, la bonne humeur était encore au rendez-vous.  En matinée, les jeunes ont ramassé encore une fois des bûches de bois avec de la « merde de baleine » pour nettoyer la plage. En après-midi, les jeunes ont pu vivre un beau moment, car Wolverine conduisait le 4 roues pour apporter le bois coupé et pour ramasser le site de camping (suggestion de dedou étant donné que celui-ci avait son permis de conduire). Une autre belle journée mais les jeunes étaient trempés jusqu’aux oreilles alors une fois le travail terminé, même si nous n’avions pas encore vu Yves, nous avons décidé de retourner au gymnase pour se changer. La  soirée étant chaude les jeunes ont décidé d’aller se baigner. Nous avons ensuite profité du beau temps dans la nuit pour aller se promener sur le bord de L’eau. Un moment de détente bien mérité pour les jeunes.

Mercredi, 8 août 2012

Mercredi les jeunes toujours aussi motivés avaient hâte de savoir le travail qui les attendait. Une grosse journée de travail à l’horizon. Ils ont eu à faire du jardinage (rosiers), nettoyer les escaliers et enlever desroches d’une pente en creusant et en bêchant afin de mettre à niveau la pente pour éventuellement la retourber. Un travail très physique qui a été très bien accompli par jeunesse. Les gens du village n’en revenait pas que les jeunes aient pu faire le tout en une journée. Un travail  incroyable accompli par les jeunes et dont le village va se souvenir très longtemps. D’ailleurs les gens du site ont donné en cadeau aux jeunes un chandail du village. En soirée, Claude, un autre individu très gentil est venu avec son 4 roues pour faire faire un tour aux jeunes. Une chose de surprenante, il ne s’est pas contenté que de leur offrir un tour mais leur a tous permis de le conduire, vraiment un beau geste que les jeunes ont appréciés au plus haut point. Ils ont même décidé de l’invité à souper plus tard dans la semaine. Les jeunes épuisés comme jamais ont juste profité du site et Dedou a fait le premier feu de la semaine car le temps le permettait enfin. Les jeunes en ont profité pour manger des guimauves et se regrouper à nouveau.

Un événement malheureux est arrivé dans la soirée des jeunes délinquants sont venu essayer de provoquer nos jeunes en venant faire du « drift » près de leur feu. Dedou s’est présenté à eux et les jeunes ont essayé de faire de l’attitude à dedou en lui disant qu’il se foutait bien du pourquoi ils étaient là qu’eux ils étaient chez eux et avaient tous les droits. Dedou a fait rentrer le reste du groupe et a indiqué aux jeunes que les choses allaient se régler avec Yves le lendemain matin. Dedou a surveillé le site le restant de la nuit pour être certain que les jeunes en question n’allaient pas revenir pour faire du grabuge.

Jeudi, 9 août 2012

Le lendemain matin, Dedou avait hâte de voir Yves pour savoir ce qu’il allait faire avec l’événement de la nuit. Et bien il n’a pas perdu de temps et il connaissait très bien les jeunes en question (jeunes rebelles du village) et a téléphoné à la Sureté du Québec pour faire une plainte officielle. La Sureté a même rencontré Dedou pour avoir une déposition. Ils ont ensuite rencontrés et suveillés davantage les jeunes nuisibles. Les gens étaient fiers de voir que nous ne laisserions pas une chose comme ça passer et surtout affecter l’image positive que nous avions du village.

La journée de travail a été une grosse journée de peinture, car nous avons peinturé les escaliers qui mènent au rivage et encore une fois les jeunes ont surpris par leur excellent travail et surtout par leur dynamisme. Les gens n’en revenaient pas de voir que malgré leur fatigue et que nous soyons rendu le jeudi que les jeunes travaillaient encore avec autant de motivation et d’acharnement. Le travail était maintenant terminé et les jeunes ont vécu un petit moment de nostalgie, car cela signifiait que la fin du projet approchait. Le soir, les jeunes ont été libres dans leur choix d’activités et Dedou s’est promené pour s’assurer que tout se passait bien. Finalement, tous les jeunes sont venus se regrouper avec Dedou sur les rocher sur le bord de l’eau. Un moment émouvant. En soirée les jeunes étaient content de recevoir de la visite à souper et pour l’occasion au menu le fameux pâté chinois mexicain de Dedou. Tout le monde a apprécié ce moment magique et les liens avec Claude, son épouse ainsi qu’avec Yves venaient de se souder pour une deuxième année consécutive. La soirée fût couronnée par un feu sur le bord de la mer que Dedou leur a offert. Tous les jeunes se sont endormis sur le bord de la mer et encore une fois un beau moment de rapprochement avec le groupe.  Il était donc temps de rentrer pour un gros dodo et pour la journée festive du vendredi qui est la récompense à toute cette belle semaine de travaille.

Vendredi, 10 août 2012

Vendredi matin, et oui les baleines! Beaucoup d’énervement de la part du groupe et malheureusement pas trop trop de soleil. Les jeunes étaient contents, car Yves les a accompagnés toute la  matinée. Une belle randonnée en  zodiac avec beaucoup de vitesse, mais malheureusement les baleines ont été timides. Nous avons eu la chance de voir que trois baleines ainsi qu’un marsouin. Dommage, mais les jeunes ont apprécié le moment malgré tout. Ensuite, pour une deuxième année consécutive, Yves a amené les jeunes pour une dégustation de poissons et fruits de mer. Ce ne sont pas tous les jeunes qui ont aimé le goût, mais tous ont aimé le geste. Une petite fortune que cette sortie coute à Yves, mais il le fait avec tellement de plaisir. Il aime les jeunes et ça se ressent. Nous sommes ensuite retournés au gymnase pour le vrai diner. Il y a des gens qui ont décidé d’aller aux boutiques de souvenir. Le tout s’est avéré plus long que prévu alors pendant ce temps une partie en ont profité pour faire une sieste. Nous attentions tous pour aller visiter les chevaux. Le réveil de la sieste fut fait par ninja le chien d’Yves, ce dernie en a aussi profité pour présenter sa femme aux jeunes. Nous sommes finalement allés voir les chevaux, un moment vraiment agréable pour tous. Vanessa une jeune a aussi pu vivre un moment unique en se promenant avec le cheval de Yannick (l’homme rencontré le samedi en arrivant) elle qui a perdu son cheval l’an dernier. Encore une fois beaucoup d’émotions. Nous sommes ensuite retournées au gymnase et la pluie était encore au rendez-vous. Nous avons donc passé une soirée folle dans le gymnase. Une guerre de carotte a été improvisée et les jeunes ont vraiment rigolé. En soirée, Stevie a eu une réaction allergique  aux bleuets mais finalement plus de stress que de mal. Stevie est resté au gymnase car ces voix respiratoires n’étaient pas obstruées. Dedou a surveillé Stevie toute la nuit, par précaution, mais aucun problème n’est survenu. Le lendemain, tout allait déjà mieux et au courant de la journée plus aucunes traces de tout ça.

Samedi, 11 août 2012 : le retour…

Le samedi matin, la dure soirée de la veille paraissait encore sur les visages, mais nous pouvions lire aussi que les jeunes ne voulaient pas quitter. Peu de paroles et pas beaucoup d’interactions entre eux, et ce pour la première fois de la semaine. Les jeunes ont ramassé leur paquetage et ont fait le ménage, tout ça dans le silence en écoutant la musique. Même Yves et Claude ont ressenti cette peine qui a envahi nos jeunes et pour l’avouer leur intervenant aussi. Nous sommes donc allés visiter l’Église ainsi que l’hôtel de ville. Les jeunes ont pu voir une belle collection d’animaux empaillés. Hélène une autre dame qui travaille pour la ville avec une grande gentillesse a remis un souvenir aux jeunes pour les remercier de leur bon travail (un toutou en forme d’oie, emblème du village). Le « au revoir » à Yves a été très difficile pour certains jeunes et pour Dedou. Beaucoup de larmes versées, ce qui confirme le lien et l’attachement qui unissent les gens du village à SAC-ADO.

Le dernier arrêt fût la visite de la Basilique Saint-Anne de Beaupré. Une belle idée de Mamzelle boss. Les jeunes n’en croyaient pas leurs yeux et Dedou leur a tous acheté un chapelet pour se souvenir de cette semaine magique à jamais. Le départ fût très silencieux, car l’émotion était palpable. Le retour s’est fait sous un orage intense mais nous sommes arrivés en un morceau.

Pour conclure, le résultat a été très constructif et encore une fois cette année les jeunes ont passé dans le journal local pour les féliciter de leur bon travail. Après deux années couroné de succès, il pourrait être intéressant de vivre l’expérience échelonné sur deux semaines. Yves l’a proposé et à l’exception de l’épicerie, les frais pour le voyage ne seraient pas plus coûteux. Les jeunes pourraient par ce fait même décrocher de leur réalité plus longtemps et en faire encore plus tout en étant plus récompensé. Il y aurait évidemment plus de travail mais aussi plus de sorti pour profiter pleinement de ce voyage. Bref, une semaine ça passe beaucoup trop vite…

Jean-Claude Héroux, alias Dedou
Intervenant jeunesse
Maison de Jeunes SAC-ADO

Encore un gros merci à la Fondation pour Adolescents en Difficulté ainsi qu’au Club Rotary Rive-Sud d’avoir permis de faire vivre cette belle aventure aux jeunes de SAC-ADO.

Pour plus d’informations, veuillez nous contacter.